Edu. parentale, Le Mag'

Pipi au lit… comment doit-on réagir ?

Un accident nocturne peut arriver à n’importe quel enfant. Mais une fois que cela se reproduit, il ne faut pas se voiler la face. Votre enfant, comme de nombreux autres, fait pipi au lit. Sans le culpabiliser, voyons comment réagir face à cette situation.

Qu’est-ce que l’énurésie ?

L’énurésie est l’appellation scientifique pour le « pipi au lit ». C’est un problème courant qui concerne environ 10 % des enfants âgés de 5 à 7 ans. Si ce problème n’est pas grave en soi, ce n’est pas une raison pour l’ignorer.

De quelle manière faut-il soutenir son enfant lors d’une phase d’énurésie ?

Lorsqu’un enfant fait pipi au lit, où qu’il recommence à faire pipi au lit, la culpabilité est souvent un sentiment prédominant. Il est alors important que les parents gardent une attitude positive face à l’enfant et qu’ils dédramatisent la situation.

L’enfant a fait pipi au lit

De toutes les façons, l’enfant se sent généralement malheureux de ne pas parvenir à contrôler sa vessie. Il est donc indispensable que les parents ne rajoutent pas l’humiliation à la déception. La punition n’est pas une option acceptable.

Dans la majorité des cas, l’énurésie, surtout si elle est d’origine psychologique, passe d’elle-même. La condition sine qua non à ce que la progression soit rapide est bien évidemment de ne pas mettre de pression sur l’enfant. Plus il se sentira stressé, humilié ou rejeté, plus il aura du mal à régler la situation.

Si le problème perdure, il faut alors se poser la question d’une consultation chez un spécialiste.

Quelles sont les causes de l’énurésie ?

L’énurésie peut être d’origine physiologique ou psychologique.

L’énurésie physiologique peut être facilement diagnostiquée par un médecin. Elle concerne généralement une immaturité de la vessie ou du diabète. L’immaturité de la vessie passe généralement avec l’âge tandis que le diabète nécessite un traitement médical.

L’énurésie psychologique peut être primaire ou secondaire. On parle d’énurésie secondaire lorsque l’enfant a déjà eu une période de propreté et qu’il se remet soudainement à uriner la nuit.

En général, ce type d’énurésie est lié à un bouleversement dans la vie de l’enfant. Ce bouleversement peut être lié à un changement d’environnement familial, comme l’arrivée d’une petite sœur ou d’un petit frère, ou un changement social, comme par exemple l’entrée à l’école.

Comment savoir quand il faut consulter un psychologue ou un pédopsychiatre ?

Dans la majorité des cas, la situation se résout d’elle-même. Il suffit d’avoir un peu de patience et de psychologie avec son enfant. Malgré tout, si vous sentez que la situation vous dépasse ou que vous commencez à avoir du mal à la gérer, demander de l’aide à un spécialiste est sans aucun doute la meilleure option.

Dans le cadre de l’énurésie, les psychologues et les pédopsychiatres sont les mieux armés pour rassurer les parents et aider les enfants. Le travail commence alors par une recherche de la cause de l’énurésie. Lorsque celle-ci est établie, et c’est en général assez rapide, le psychologue ou le pédopsychiatre peut élaborer une stratégie familiale pour la résoudre.

L’énurésie est un trouble fréquent chez les enfants. Souvent passagère, elle peut néanmoins être particulièrement humiliante pour l’enfant qui en est victime. Si vous ne savez plus comment résoudre la situation, des spécialistes peuvent vous aider efficacement et rapidement.


Lire la suite du dossier “Quelle literie faut-il choisir pour un enfant ?”

Méthode pour éduquer son enfant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *